Les chroniques: ... poésies, Volume 21

Copertina anteriore
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 189 - Comment étions-nous réjouis, quand nous chevauchions à l'aventure et nous pouvions trouver sur les champs un riche abbé, un riche prieur, marchand ou une route de mulles de Montpellier, de Narbonne , de Limoux , de...
Pagina 13 - Denis étoit couverte à ciel de draps camelots et de soie si richement comme si on eût les draps pour néant ou que on fût en Alexandrie ou à Damas. Et je, auteur de ce livre, qui fus présent à toutes ces choses, quand j'en vis si...
Pagina 48 - Avignon. Ordonné fut du conseil du roi que il se départiroit au matin, son frère et le duc de Bourbon en sa compagnie; et prit congé à ses oncles le duc de Berry et le duc de Bourgogne; et leur dit que ils retourneroient en leur pays et que ils n'avoient que faire avecques lui pour cette fois, car il vouloit aller jusques à Toulouse, et là mander et voir le comte de Foix. Ses oncles se contentèrent moult bien de ce, car pour lors le conseil du roi étoit si grand que Berry ni Bourgogne n'y...
Pagina 328 - Foix, il est crueux (cruel) et chaud chevalier; et ne pouvons savoir à quoi il pense; ni notre terre ne peut demeurer dégarnie. Et pour ces états que je vous remontre vous retournerez. Moult souvent orrez-vous nouvelles de moi et de vous.
Pagina 69 - Montpellier; nous voulons que la chose se commence » et poursuive à leur loyal pouvoir. » Quand on vit l'affection que le roi y avoit, nul ne l'osa contredire ni briser sa volonté; et de ce furent les chevaliers tous réjouis; et fut conclu et accordé que la chose se passeroit sur la forme et manière que les trois chevaliers avoient écrit, scellé et intitulé. Et demanda le roi en sa chambre les trois chevaliers et leur dit :
Pagina 17 - ... la louange de Dieu et de la vierge Marie. La roine de France fut adextrée et menée parmi l'église et le chœur jusques au grand autel, et là se mit à genoux et fit les oraisons, ainsi que bon lui sembla, et donna et offrit à la trésorerie de Notre-Dame quatre draps d'or et la belle couronne que les anges lui avoient posée sur le chef à la porte de Paris en entrant, si comme il est ici dessus contenu; et tantôt furent appareillés messire Jean de la Rivière et messire Jean le Mercier,...
Pagina 273 - ... je me mettrai en peine d'eux appeler, et de traire autant des leurs en bataille. Nous avons juSte querelle, car ils n'ont nulle cause ni raison de nous guerroyer; et le droit que nous avons, avec le bon courage que il me semble que j'ai et que nous devons avoir, nous donnera victoire. » Donc répondit Madifer de Thunes, qui étoit un vaillant homme, et dit : « Agadinquor, en votre parole n'a que tout honneur. Chevauchez de matin et soyez au premier chef des nôtres, et approchez sur votre cheval...
Pagina 178 - Touraine de trop grand'volonté s'y offroit et représentoit; mais le roi et son conseil, le duc de Berry et le duc de Bourgogne ne lui vouloient nullement accorder, et disoient que ce n'étoit pas voyage pour lui. Or fut regardé et avisé au cas des Gennevois, que le frère ou l'un des oncles du roi iroit, ou que le duc de Bourbon, qui oncle étoit du roi, seroit chef et souverain de ce voyage et auroit à compagnon le seigneur de Coucy.
Pagina 121 - Geoffroy-Tête-Noire ; et étoit nouvellement là venu pour apprendre les armes, et étoit issu hors d'une abbaye de Bretagne, car point ne vouloit être moine. Les compagnons François le vouloient prendre ou décoller avecques les autres. Mais le chevalier en eut pitié et lui sauva la vie, parmi tant qu'il jura qu'il le serviroit jusques à sa volonté, et demeureroit bon François, et il le fut.
Pagina 317 - Messire Thomas, répondit le roi, messire Thomas, et vous autres, vous nous êtes les bien-venus ; et de votre venue et parole avons-nous grand

Informazioni bibliografiche