Immagini della pagina
PDF
ePub

75

76

Euxenidas hac ætate docuit Aristidem præclarum artificem : Eupompus Pamphilum Apellis præceptorem. Est Eupompi Victor certamine gymnico palmam tenens. Ipsius auctoritas tanta fuit, ut diviserit picturam in genera tria, quæ ante eum duo fuere: helladicum, et quod asiaticum appellabant. Propter hunc qui erat Sicyonius, diviso helladico, tria facta sunt: ionicum, sicyonium, atticum.

Pamphili, Cognatio et Prœlium ad Phliuntem, ac Victoria Atheniensium: item Ulysses in rate. Ipse Macedo natione, sed primus in pictura omnibus litteris eruditus, præcipue arithmetice et geometrice, sine quibus negabat artem perfici posse. Docuit neminem minoris talento annuo : quam mercedem ei Apelles et Melanthius dedere. Et hujus auctoritate effectum est Sicyone primum, deinde et in tota Græcia, ut pueri ingenui ante omnia graphicen, hoc est, picturam in buxo docerentur, recipereturque ars ea in primum gradum liberalium. Semper quidem honos ei fuit, ut ingenui exercerent, mox ut honesti : perpetuo interdicto ne servitia docerentur. Ideo neque in hac, neque in toreutice, ullius qui servierit opera celebrantur.

76 Clari etiam CVII olympiade exstitere Echion, et Therimacus. Echionis sunt nobiles picturæ, Liber pater, item Tragoedia et Comoedia: Semiramis ex ancilla re

Euxénidas, son contemporain, eut pour disciple Aristide, artiste célèbre. Eupompe fut le maître de Pamphile, sous qui peignit Apelle. On a d'Eupompe un Vainqueur aux jeux gymniques, qui tient la palme à la main. Sa renommée fut telle, qu'il fit école, et qu'au lieu des deux genres admis précédemment, le grec et l'asiatique, une subdivision, faite dans le genre grec, donna lieu aux genres ionique, attique et sicyonique. Eupompe était de Sicyone.

On a de Pamphile une Alliance, la Bataille de Phlionte, la Victoire des Athéniens, Ulysse en mer. Ce peintre était né en Macédoine. Savant en littérature, en arithmétique, en géométrie (ce qui alors était sans exemple en peinture), il disait que, sans ces connaissances, l'art était impossible. Il ne donnait de leçons que pour un talent par an; et tel est le prix que lui payèrent Apelle et Mélanthe. Sa renommée décida les instituteurs, d'abord à Sicyone, et ensuite dans toute la Grèce, à exercer les enfans de famille encore très-jeunes à la graphique ou peinture sur buis, et fit placer le dessin à la tête des beaux-arts. Depuis, il n'a pas cessé d'être en honneur, puisque non-seulement des hommes de bonne famille, mais encore des hommes de haut rang s'y sont livrés, et qu'on en a interdit l'usage aux esclaves. Aussi nul ouvrage célèbre de peinture ou de gravure n'est-il dû à des mains esclaves.

Dans la cent septième olympiade vécurent Échion et Thérimaque. On a d'Echion un Bacchus, la Tragédie, la Comédie, une Sémiramis passant du rang d'esclave au

gnum adipiscens, Anus lampadas præferens, et Nova nupta verecundia notabilis.

Verum omnes prius genitos futurosque postea superavit Apelles Cous, olympiade cxII. Picturæ plura solus prope, quam ceteri omnes, contulit, voluminibus etiam editis, quæ doctrinam eam continent. Præcipua ejus in arte venustas fuit: quum eadem ætate maximi pictores essent, quorum opera quum admiraretur, collaudatis omnibus: « deesse iis unam Venerem » dicebat, quam Græci Charita vocant: «< cetera omnia contigisse : sed hac soli sibi neminem parem ». Et aliam gloriam usurpavit, quum Protogenis opus immensi laboris ac curæ supra modum anxiæ miraretur. Dixit enim, «< omnia sibi cum illo paria esse, aut illi meliora: sed uno se præstare, quod manum ille de tabula non sciret tollere : » memorabili præcepto, «nocere sæpe nimiam diligentiam. » Fuit autem non minoris simplicitatis, quam artis. Melanthio de dispositione cedebat, Asclepiodoro de mensuris, hoc est, quanto quid a quo distare deberet.

Scitum est inter Protogenem et eum quod accidit. Ille Rhodi vivebat: quo quum Apelles adnavigasset, avidus cognoscendi opera ejus, fama tantum sibi cogniti, continuo officinam petit. Aberat ipse, sed tabulam amplæ magnitudinis in machina aptatam picturæ, anus una

trône, une Vieille tenant une lampe, une Jeune mariée, remarquable par son air de pudeur.

Mais, de tous les peintres passés et futurs, Apelle fut le premier. Né à Cos, dans la cent douzième olympiade, seul il a a plus fait pour l'art que tous ceux qui l'ont précédé, puisque même il écrivit un traité sur la théorie de la peinture. On admire surtout en lui la grâce. De grands peintres vivaient de son temps, tous faisaient des travaux admirés; il les louait tous, « mais, ajoutait-il, il leur manque la grâce (xápis des Grecs): ils ont tout le reste; mais, en fait de grâce, nul ne m'égale. »> Il se donnait aussi un autre éloge en contemplant un tableau de Protogène, ouvrage d'un travail immense, où l'exactitude dans les détails était poussée à l'excès:

Protogène, dit-il, m'égale ou me surpasse en tout, sauf en un point: il ne sait pas quitter un tableau. » Il s'appuyait de ce proverbe: «Que trop de précautions sont souvent nuisibles. » Sa modestie égalait ses talens. Il confessait la supériorité de Mélanthe dans l'art de disposer un tableau, et celle d'Asclépiodore pour les mesures, c'est-à-dire pour les distances relatives des objets.

On sait ce qui se passa entre Protogène et lui. Le premier habitait Rhodes; Apelle ayant débarqué dans cette île fut curieux de connaître les ouvrages d'un artiste qu'il ne connaissait que de réputation, et courut sur-lechamp à son atelier. Protogène était absent, et une vieille, qui, seule au logis, veillait sur un grand tableau disposé

per

custodiebat. Hæc Protogenem foris esse respondit, interrogavitque, a quo quæsitum diceret. « Ab hoc,» inquit Apelles: arreptoque penicillo lineam ex colore duxit summæ tenuitatis tabulam. Reverso Protogeni, quæ gesta erant, anus indicavit. Ferunt artificem protinus contemplatum subtilitatem, dixisse «<< Apellem venisse : non enim cadere in alium tam absolutum opus. » Ipsumque alio colore tenuiorem lineam in illa ipsa duxisse, præcepisseque abeuntem, « si redisset ille, ostenderet, adjiceretque hunc esse quem quæreret: » atque ita evenit. Revertitur enim Apelles, sed vinci erubescens, tertio colore lineas secuit, nullum relinquens amplius sub83 tilitati locum. At Protogenes victum se confessus, in ふ portum devolavit, hospitem quærens. Placuitque sic eam tabulam posteris tradi, omnium quidem, sed artificum præcipuo miraculo. Consumptam eam priore incendio domus Cæsaris in Palatio audio: spectatam olim tanto spatio nihil aliud continentem, quam lineas visum effugientes, inter egregia multorum opera inani similem, et eo ipso allicientem, omnique opere nobiliorem.

Apelli fuit alioqui perpetua consuetudo, numquam tam occupatam diem agendi, ut non lineam ducendo exerceret artem : quod ab eo in proverbium venit. Idem perfecta opera proponebat in pergula transeuntibus, atque post ipsam tabulam latens, vitia quæ notarentur

« IndietroContinua »