La religion chrétienne autorisée par le témoignage des anciens auteurs payens

Copertina anteriore
Gauthier, 1826 - 80 pagine
0 Recensioni
Google non verifica le recensioni, ma controlla e rimuove i contenuti falsi quando vengono identificati

Dall'interno del libro

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina xliii - Manuscrits de la bibliothèque de Lyon , ou notices sur leur ancienneté, leurs auteurs, les objets qu'on ya traités, le caractère de leur écriture, l'indication de ceux à qui ils appartiennent, etc. Précédées 1° d'une histoire des anciennes bibliothèques de Lyon, et en particulier de celle de la ville; 2°...
Pagina 375 - Alii ab indice nominati esse se Christianos dixerunt et mox negaverunt; fuisse quidem, sed desisse, quidam ante triennium, quidam ante plures annos, non nemo etiam ante viginti. (Hi) quoque omnes et imaginem tuam deorumque simulacra venerati sunt et Christo maledixerunt.
Pagina xiii - C'est aussi pendant le séjour de Colonia à Rome que le pape Clément XI, enchanté de son érudition et des grâces de son esprit, voulut le fixer auprès de lui, et lui confier l'éducation de ses neveux; mais le désir de conserver sa liberté, de suivre ses goûts littéraires , de se retrouver au milieu de sa belle bibliothèque, lui fit refuser de si honorables propositions, et le ramena dans la ville de Lyon (2). Je ne sais à quelle époque il faut fixer le miracle opéré sur sa personne,...
Pagina xxii - J'ai eu l'honneur de consulter en particulier Mgr. l'archevêque de Lyon , qui est , comme l'on sait , profondément savant dans les antiquités sacrées et dans les profanes, et j'ai enfin fait là-dessus un système simple et naturel, qui aplanit entièrement toutes les difficultés qui m'avaient d'abord arrêté. » II loue ce prélat en termes aussi pompeux , dans son Histoire littéraire, tom. II , pag. 817...
Pagina 375 - Adfirmabant autem hanc fuisse summam vel culpae suae vel erroris, quod essent soliti stato die ante lucem convenire carmenque Christo quasi deo dicere secum invicem seque sacramento non in scelus aliquod obstringere, sed ne furta, ne latrocinia, ne adulteria committerent, ne fidem fallerent, ne depositum appellati abnegarent.
Pagina 196 - Primumut, si facultas esset, id est si non cum uxore cubuisset, matutinis horis in larario suo (in quo et divos principes, sed optimos electos et animas sanctiores, in queis et Apollonium, et, quantum scriptor suorum temporum dicit, Christum, Abraham, et Orpheum, et hujuscemodi deos habebat, ac majorum effigies) rem divinam faciebat*.
Pagina 230 - Rome, parce qu'ils sont citoyens romains. «Dans la suite , ce crime venant à se répandre, comme il «arrive ordinairement, il s'en est présenté de plusieurs «espèces. On m'a mis entre les mains un mémoire sans «nom d'auteur, où l'ou accuse d'être chrétiens différentes «personnes qui nient de l'être et de l'avoir jamais été. Ils «ont, en ma présence, et dans les termes que je leur pres...
Pagina 52 - ... contenta polo mortalis nescia teli pugna fuit : Chaldaea mago seu carmina ritu armavere deos, seu, quod reor, omne Tonantis obsequium Marci mores potuere mereri.
Pagina lviii - L'analyse qu'ils en firent est excellente ; le jugement qu'ils en portèrent n'a point été révoqué ; aujourd'hui encore, les hommes éclairés disent avec eux, sans beaucoup de restriction : « Le P. de Colonia donne à ses preuves un tour convaincant, et l'on peut dire, en général, de son ouvrage, qu'il ya peu de livres qui se fassent lire avec plus de plaisir, et qu'on lise avec plus de fruit. Les narrations historiques, les caractères de tous les auteurs dont il parle, diversifient sa matière,...
Pagina xxiv - Gryphius, les de Tournes, les Roville et les autres célèbres imprimeurs de cette ville , s'est chargé de joindre aux belles éditions qu'il a déjà données celle de mon Glossaire grec.

Informazioni bibliografiche