Histoire d'Espagne depuis les premiers temps historiques jusqu'à la mort de Ferdinand VII, Volume 1

Copertina anteriore
Furne et Cie., 1844 - 7040 pagine
0 Recensioni
Google non verifica le recensioni, ma controlla e rimuove i contenuti falsi quando vengono identificati
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 215 - Aux bons coups il se tait, aux mauvais il rit, et ne se fâche à aucuns. Peu avide de revanche, il veut cependant n'avoir pas l'air d'en redouter la chance. Si on la lui offre, il la refuse ; si on la lui conteste, il y renonce. Vous le quittez sans embarras ; il vous quitte sans contestation. Aux dés comme à la guerre, il n'a qu'un souci, celui de vaincre. Dès qu'il est au jeu, il met pour un instant la dignité royale de côté; il encourage, il exhorte son joueur à la liberté, à la confiance,...
Pagina 34 - En tout cas, dans leur mélange avec les Ibères, c'était le caractère ibérien qui prévalait, et non le caractère gaulois, tel que les Romains nous l'ont fait connaître.
Pagina 195 - ... des Goths à rétablir dans son intégrité, à augmenter même la puissance du nom romain, afin qu'au moins la postérité le regardât comme le...
Pagina 409 - Mais les lois des Visigoths, celles de Recessuinde, de Chaindasuinde et d'Egiga, sont puériles, gauches, idiotes; elles n'atteignent point le but ; pleines de rhétorique et vides de sens , frivoles dans le fond et gigantesques dans le style.
Pagina 244 - Gaule (et plus tard en Espagne), sans qu'on sache comment doit être entendu ce partage. Il est probable qu'il ne s'agissait pas des deux tiers du sol cédé , pris en masse , mais des deux tiers d'un nombre fixé de propriétés particulières , sur chacune desquelles on assigna au conquérant une part ou sort : il s'ensuivrait qu'il n'y eut que les terres des classes opulentes soumises à cette dure loi.
Pagina 81 - ... per nocturnas visa species aut velut divinitus mente monita agens, sive et ipse capti quadam superstitione animi, sive ut imperia consiliaque velut sorte oraculi missa sine cunctatione exsequerentur.
Pagina 213 - Mihi Romula dudum Per te jura placent; parvumque ediscere jussit Ad tua verba pater, docili quo prisca Maronis Carmine molliret Scythicos mihi pagina mores.
Pagina 195 - Théodose, et d'ailleurs religieux, sage et grave, qui avait joui dans sa ville natale de la familiarité d'Ataulph. Il répétaitsouvent que le roi des Goths, homme de grand cœur et de grand esprit, avait coutume de dire que son ambition la plus ardente avait d'abord été d'anéantir le nom romain et de faire de toute l'étendue des terres romaines un nouvel empire appelé Gothique, de sorte que, pour parler vulgairement...
Pagina 64 - ... ad pericula capessenda, plurimum consilii inter ipsa pericula erat. Nullo labore aut corpus fatigari aut animus vinci poterat. Caloris ac frigoris patientia par ; cibi potionisque desiderio naturali, non voluptate^ modus...
Pagina 166 - envers eux et l'égalité du traitement que l'on fera « aux uns comme aux autres, contribueront notable« ment à les mettre dans le bon chemin. Qu'aucun « n'en inquiète un autre; que chacun choisisse ce qu'il « jugera le plus à propos; que ceux qui se dérobent « à votre obéissance aient des temples consacrés...

Informazioni bibliografiche