Compendio storico di memorie cronologiche concernenti la religione e la morale della nazione armena suddita dell'impero Ottomano, Volume 1

Copertina anteriore
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 503 - Petrarca ec. ms. , non vi esser cosa alcuna contro la santa Fede Cattolica , e parimente per attestato del Segretario nostro , niente contro...
Pagina 503 - Veneti» che possa, essere stampato , osservando gli ordini in materia di Stampe , e presentando le solite Copie alle pubbliche Librerie di Venezia, e di Padova. Dat. li io. Aprile 178*. ( Andre
Pagina 503 - Gi. de. Compendio storico di memorie cronologiche concernenti la religione e la morale della nazione Armena suddita dell
Pagina 51 - Ils font alors propres à la germination , pourvu qu'on les mette aufli-tot en terre , & ils produifent le giroflier qui ne donne des fleurs qu'au bout de huit ou neuf ans. Ces fruits ou matrices, quoique inférieurs aux clous ordinaires, ont des vertus. Les Hollandois ont coutume d'en confire avec du...
Pagina 58 - Espagnols appellent renegrida. La seconde est de les mettre au four , où elles prennent une couleur grisâtre , veinée de pourpre , ce qui leur fait donner le nom de jaspeada.
Pagina 164 - Jesus, quae si scribantur per singula, nec ipsum arbitror mundum capere posse eos, qui scribendi sunt, libros".
Pagina 58 - Quoique la cochenille appartienne au règne animal , qui est l'espèce la plus périssable , elle ne se gâte jamais. Sans autre attention que celle de l'enfermer dans une boîte, on la garde des siècles entiers avec toute sa vertu. Cette riche production nous vient du Mexique, et surtout d'une de ses provinces appelée Oaxaca.
Pagina 57 - Elle peut être moins avantageuse , s'il ya un mélange d'une autre cochenille de moindre prix , ou s'il ya abondance de mâles dont on fait peu de cas , parce qu'ils sont plus petits et qu'ils tombent avant le tems.
Pagina 52 - Indes, que l'on y méprife prefque toutes les nourritures où il ne fe trouve pas. On le mêle dans les mets, dans les vins , dans les liqueurs •, on l'emploie aufli parmi les odeurs.
Pagina 378 - Non est de necessitate salutis, credere Romanam Ecclesiam esse supremam inter alias ecclesias.

Informazioni bibliografiche