Manuel général de musique militaire à l'usage des armées françaises, Volume 10

Copertina anteriore
Typ. F. Didot frères, 1848 - 410 pagine
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 75 - Taillefer poussa son cheval en avant du front de bataille, et entonna le chant des exploits, fameux dans toute la Gaule, de Charlemagne et de Roland. En chantant, il jouait de son épée, la lançait en l'air avec force et la recevait dans sa main droite; les Normands répétaient ses refrains ou criaient: Dieu aide! Dieu aide!
Pagina 74 - Pharamond! Pharamond! nous avons combattu avec l'épée. «Nous avons lancé la francisque à deux tranchants; la sueur tombait du front des guerriers et ruisselait le long de leurs bras. Les aigles et les oiseaux aux pieds jaunes poussaient des cris de joie; le corbeau nageait dans le sang des morts ; tout l'Océan n'était qu'une plaie : les vierges ont pleuré longtemps ! «Pharamond!
Pagina 74 - Pharamond ! Pharamond ! nous avons combattu avec l'épée. «Nos pères sont morts dans les batailles, tous les vautours en ont gémi : nos pères les rassasiaient de carnage ! Choisissons des épouses dont le lait soit du sang, et qui remplissent de valeur le cœur de nos fils. Pharamond, le bardit est achevé, les heures de la vie s'écoulent: nous sourirons quand il faudra mourir.
Pagina 179 - C'est pourquoi les marches sont instituées et pourquoi on bat la Caisse. C'est ce qu'on appelle Tact, et c'est ce que personne ne sait et dont personne ne s'avise : avec cela vous ferez marcher vite et lentement comme vous voudrez ; votre queue ne traînera jamais ; tous vos Soldats iront du même pied ; les conversions se feront ensemble avec célérité et grâce ; les jambes de vos Soldats ne...
Pagina 166 - L'intérêt public, lié à celui des arts, doit vous faire sentir toute l'utilité de leur demande. C'est une justice due à leur civisme autant qu'à leur humanité. Ces artistes, depuis dix mois, ont consacré leurs soins et leurs talents à former de jeunes enfants pris parmi les citoyens les plus pauvres de chaque section. » Chénier, présent, appuie cette proposition.
Pagina 60 - Chant du glaive bleu qui aime le meurtre, chant du glaive bleu. Bataille où le glaive sauvage est roi, bataille du glaive sauvage.
Pagina 185 - ... effets : ces effets, qui n'ont aucun lieu sur les étrangers, ne viennent que de l'habitude , des souvenirs , de mille circonstances qui , retracées par cet air à ceux qui l'entendent, et leur rappelant leur pays, leurs anciens plaisirs, leur jeunesse, et toutes leurs façons de vivre, excitent en eux une douleur amére d'avoir perdu tout cela.
Pagina 166 - Tous les musiciens s'étaient fait inscrire dans les corps de musique de la garde nationale. bien, jusqu'à présent, la musique nationale s'est distinguée dans la Révolution ; on sait quelle a été l'influence de la musique sur les patriotes à Paris, dans les départements, aux frontières!... Je demande donc qu'on décrète le principe qu'il y aura un Institut national de musique à Paris, et que la Convention charge le comité d'instruction publique des moyens d'exécution (1).
Pagina 170 - Allons, enfants de la patrie, Le jour de gloire est arrivé. « A ces accents chers et connus, mes fuyards parisiens tournent la tête « et s'arrêtent; bientôt vous les eussiez vus se rassembler de nouveau, « accourir sur mes pas en répétant avec enthousiasme le chant sacré.
Pagina 104 - Gregorio Brice envoya par un trompette des présents de glaces et de fruits à M. le Prince, priant bien humblement Son Altesse de l'excuser s'il...

Informazioni bibliografiche