Mémoires

Copertina anteriore
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 91 - ¡été des Sciences, Agriculture et Arts du département du Bas-Rhin séant à Strasbourg.
Pagina 89 - ... personne presque, par la disposition de son esprit, de son cœur et de sa fortune, n'est en état de se livrer au plaisir que donne la perfection d'un ouvrage. 20 Le plaisir de la critique nous ôte celui d'être vivement touchés de très belles choses.
Pagina 16 - ... produit avec la fongine une substance adipocireuse qui brûle en vert. L'acide nitrique affaibli en dégage de l'azote. Cette substance traitée avec le même acide concentré s'amollit , jaunit, se gonfle extraordinairement , et donne une liqueur qui contient du jaune amer et de l'acide prussique; la liqueur qui reste dans la cornue , évaporée lentement, laisse de l'oxalate de chaux et deux substances grasses, l'une analogue à la cire, l'autre au suif ou à la graisse animale. Cette liqueur...
Pagina 134 - S'enfonce , et l'avertit qu'il ouvre sa prison. Comme en leurs tristes yeux la joie éclate et brille ! Chacun d'eux , en espoir , embrasse sa famille ; La fatigue a cessé : les bras , creusant toujours , Du labyrinthe obscur poursuivent les détours , Attaquent les flancs nus d'un rocher qui succombe , Frappent , frappent encore , et la barrière tombe.
Pagina 45 - il devint curé, et livré aux fonctions pas» torales, que la douceur de son caractère, la » pureté de ses mœurs et son...
Pagina 160 - Seine , sur le concours pour des mémoires historiques sur les progrès de l'agriculture en France depuis 5o ans , et pour des reuseignemens détaillés . sur la tenue des Fermes.
Pagina 137 - Que leur œil , par degrés , essaie un nouveau jour; S'élève lentement sur tant d'objets d'amour : C'est un fidèle ami , c'est une. tendre mère , C'est un fils tout baigné des larmes de son père.
Pagina 31 - ... irrégulière et très-pénible pour les spectateurs. » M. Haldat a tâché d'expliquer , autant du moins qu'il est possible de le faire dans l'état actuel de nos connaissances physiologiques, les phénomènes de cette paralysie anomale, dont il a inutilement cherché d'autres exemples dans les annales de l'art.
Pagina 137 - L'impatient mineur la suit avec audace , Brave du dernier roc la dernière menace , Le rompt. . . . l'air s'agitant avec un bruit joyeux» De leur triomphe étonne et l'enfer et les cieui.
Pagina 132 - Entons du sombre abyme , ah ! quittez vos travaux ! Fuyez ! . . . un fleuve , au loin , roulant de vastes eaux , Précipite sur vous ses Vagues menaçantes , , Et ravage , en tonnant , vos voûtes mugissantes. Mais en vain , à grands pas , prës de l'étroit séjour, Qui promet de les rendre à la clarté du jour, Tous s'élancent.

Informazioni bibliografiche