Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, Volume 3

Copertina anteriore
Firmin Didot fréres, fils et cie, 1857

Dall'interno del libro

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 241 - Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui.
Pagina 185 - Quelqu'un lui ayant dit que le devoir du roi était de faire du bien à ses amis et du mal à ses ennemis, il...
Pagina 575 - Mon enfant , disait-il , il ne faut point épargner ta tête, après la mienne, pour venger ces chefs pleins d'honueur. Si tu t'y épargnes, tu auras ma malédiction.
Pagina 703 - ... des arts, Augustin avait tout embrassé. Il écrit sur la musique, comme sur le libre arbitre; il explique le phénomène intellectuel de la mémoire, comme il raisonne sur la décadence de l'empire romain. Son esprit subtil et vigoureux a souvent consumé dans des problèmes mystiques une force de sagacité qui suffirait aux plus sublimes conceptions.
Pagina 633 - Quoi! vous avez voulu faire quelque chose pour la patrie , et vous n'avez pas appelé Augereau ! » Bonaparte sourit; mais, en se rappelant son lieutenant de 1796, il parut avoir tout oublié. Peu de temps après, Augereau reçut le commandement de l'armée de Hollande, où il fut remplacé en 1801 par le général Victor. Les années suivantes, il vécut retiré dans les propriétés qu'il avait achetées.
Pagina 137 - En décembre 1851 , il fui nommé membre de la commission consultative chargée de remplacer le conseil d'État, et président de la section des finances; membre de la commission municipale de la ville de Paris et du conseil général du département de la Seine ; membre et ensuite président de la commission de surveillance de la caisse d'amortissement et des dépôts et consignations; enfin sénateur, en vertu du décret du 16 janvier 1852.
Pagina 579 - Amsterdam, in-4°, 1702 ; — histoire des diables de Loudun , ou de la possession des religieuses ursulines, et de la condamnation et du supplice d'Urbain Grandier, curé de la même ville; Amsterdam, 1693, in-12.
Pagina 741 - Alger les fonctions de gouverneur général par intérim seront remplies par M. le général Changarnier. Soumis à la volonté nationale, je m'éloigne; mais, du fond de l'exil, tous mes vœux seront pour votre prospérité et pour la gloire de la France, que j'aurais voulu servir plus longtemps.
Pagina 565 - Typhus d'Orient, documents et observations recueillis pendant les années 1833 à 1838 en Egypte, en Arabie, etc., suivis d'un Essai sur le hachisch et son emploi dans le traitement de la peste; Paris, 1840, in-8°.
Pagina 247 - C'est en somme le seul mérite de l'œuvre. Wannuoltz, Biollotheca histórica Sveo-Gothicu, vu, n° 8973. (Jacques-АпШпе), peintre en miniature, né à Genève en 1668, mort en mai 1746. Dès l'âge de vingt ans il vint en France, où il s'acquit une grande réputation. Le duc d'Orléans disait de lui : « Les peintres en ce genre n'ont fait jusqu'ici que des images ; Arlaud leur a appris à faire des portraits. Sa miniature s'exprime aussi fortement que la peinture à l'huile.

Informazioni bibliografiche