Œuvres complètes de Molière: Le misanthrope. Le médecin malgrè lui. Mélicerte. Pastorale comique. Le Sicilien, ou, L'amour peintre. Le Tartuffe, ou, L'imposteur

Copertina anteriore
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 71 - La rime n'est pas riche, et le style en est vieux; Mais ne voyez-vous pas que cela vaut bien mieux Que ces colifichets, dont le bon sens murmure, Et que la passion parle là toute pure? Si le Roi m'avait donné Paris, sa grand'ville, Et qu'il me fallût quitter L'amour de ma mie, Je dirais au roi Henri : Reprenez votre Paris, J'aime mieux ma mie, au gué!
Pagina 49 - Dès qu'on voit qu'on nous mêle avec tout l'univers. Sur quelque préférence une estime se fonde ; | Et c'est n'estimer rien qu'estimer tout le monde.
Pagina 106 - Pour moi, contre chacun je pris votre défense, Et leur assurai fort que c'était médisance; Mais tous les sentiments combattirent le mien, Et leur conclusion fut que vous feriez bien De prendre moins de soin des actions des autres, Et de vous mettre un peu plus en peine des vôtres...
Pagina 54 - II faut fléchir au temps sans obstination ; Et c'est une folie à nulle autre seconde , De vouloir se mêler de corriger le monde.
Pagina 91 - La pâle est aux jasmins en blancheur comparable; La noire à faire peur, une brune adorable; La maigre a de la taille et de la liberté; La grasse est dans son port pleine de majesté; La malpropre sur soi, de peu d'attraits chargée...
Pagina 69 - Croyez-moi, résistez à vos tentations, Dérobez au public ces occupations, Et n'allez point quitter, de quoi que l'on vous somme, Le nom que dans la cour vous avez d'honnête homme, Pour prendre de la main d'un avide imprimeur Celui de ridicule et misérable auteur.
Pagina 483 - II a sur votre face épanché des beautés Dont les yeux sont surpris et les cœurs transportés ; Et je n'ai pu vous voir, parfaite créature, Sans admirer en vous l'auteur de la nature, Et d'une ardente amour sentir mon cœur atteint.
Pagina 485 - J'aurai toujours pour vous , ô suave merveille , Une dévotion à nulle autre pareille. Votre honneur avec moi ne court point de hasard , Et n'a nulle disgrâce à craindre de ma part.
Pagina 441 - II m'enseigne à n'avoir affection pour rien; De toutes amitiés il détache mon âme ; Et je verrais mourir frère , enfants , mère , et femme, Que je m'en soucierais autant que de cela.
Pagina 85 - C'est , de la tête aux pieds , un homme tout mystère , Qui vous jette, en passant, un coup d'œil égaré, Et, sans aucune affaire, est toujours affairé. Tout ce qu'il vous débite en grimaces abonde; A force de façons , il assomme le monde ; Sans cesse il a , tout bas , pour rompre l'entretien , Un secret à vous dire , et ce secret n'est rien; De la moindre vétille il fait une merveille, ) Et, jusques au bonjour, il dit tout à l'oreille.

Informazioni bibliografiche