Immagini della pagina
PDF
ePub

P. 100, 454, aliter vitium, l. alitur, etc. etc.

D'après ces observations , et lorsqu'on est pénétré d'ailleurs, avec tous les gens de goût, de l'extrême importance de la correction dans les textes, on ne peut trop apprécier les nouveaux procédés stéréotypes des citoyens Firmin Didot et Herhan , qui , par des moyens différents, sont parvenus au même résultat; procédés à l'aide desquels, sûrs de porter au dernier degré de perfection cette correction si rare et si diffi= cile, nous allons publier avec rapidité une collection immense, et extraordinairement économique, d'ouvrages nationaux et étrangers, comprise sous la dénomination d'éditions stéréotypes. Cette collection ne laissera jamais à craindre aux acquéreurs de rester incomplets dans quelque ouvrage que ce puisse être, puisqu'ils seront toujours libres de prendre isolément le volume qui leur manqueroit, et que même chaque volume d'un onvrage se vendra détaché, pour la plus grande commodité du public.

Les moyens d'obtenir cette correction rigoureuse sont très simples. Si, malgré les soins les plus grands et l'attention la plus suivie, il étoit échappé quelques fautes à la premiere édition d'un ouvrage quelconque de cette collection , dès l'instant même qu'elles nous seront notifiées, nous nous empresserons de les corriger; et, d'après ces nouveaux procédés, elles le seront d’ane maniere fixe et invariable pour tous les exemplaires suivants: on donnera même gratuitement le carton, avec la faute corrigée, à tous ceux qui voudront l'avoir.

On prévient seulement les personnes qui n'auroient lu Virgile que dans les petites éditions de classe, de ne point prendre pour fautes quelques variantes on

[ocr errors]

leçons particulieres , qui sont toutes autorisées per les bonnes éditions. On les prie de consulter prélimi: nairement les textes de Heinsius, Heyne, Burmann, Brunek, et autres, afin d'éviter de part et d'autre l'embarras et les frais d'une correspondance qui des viendroit alors pour le moins inutile.

[ocr errors]

VIRGILII VITA.

Puolius Virgilius Maroʻparentibus modicis fuit, et præcipuè patre Marone: quem quidam opificem figulum, plures Magii cujusdam viatoris initio mer: cenarium, mox ob industriam generum, tradiderunt: quem quum agricolationi reique rusticæ et gregibus præfecisset socer , silvis coëmundis et apibus curandis reculam auxit. Natus est, Cn. Pompeio Mas gno et M. Licinio Crasso primùm coss.,

iduam octobrium die , in pago qui Andes dicitur, qui est a Mantuâ non procul. Prægnans eo mater somniavit Maia enixam se laureum ramum, quem contactâ terrâ confestim cerneret coaluisse, et excrevisse illico in speciem maturæ arboris, refertæ variis pomis et floribus; ac sequenti luce cum marito rus propin= quum petens , ex itinere divertit , atque in subjectà fossà parta levata est. Ferunt infantem , ut fuit editus, nec vagisse , et adeo miti vultu fuisse ut hand dubiam spem prosperioris genituræ jam tum indicaret. Et accessit aliud præsagium. Siquidem virga popalea, more regionis in puerperiis eodem statim loco depacta , ita brevi coaluit ut multò antè satas popalos adæquàrit : quæ arbor Virgilii ex eo dicta atque consecrata est, summâ gravidarum et fetarum

ر

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

EXCUDEBAM PETRUS DIDOT, NATU MAJOR,

ANNO REir. vi, 1798.
IN AEDIBUS PALATINIS

SCIENTIARUM ET ARTIUM.

« IndietroContinua »