Immagini della pagina
PDF
ePub

Chap. IV. Que ce que l'auteur de la Recherche de la Vérité dit

de la nature des idées, dans son troisième livre, n'est fondé que

sur des imaginations qui nous sont restées des préjugés de l'en-

fance...

Page 40

Chap. V. Que l'on peut prouver géométriquement la fausselé des

idées, prises pour des êtres représentatifs. Définitions, axiomes,

demandes pour servir de principes à ces démonstrations......

Chap. VI. Explication de ces façons de parler : Nous ne voyons

point immédiatement les choses : ce sont leurs idées qui sont

l'objet immédial de notre pensée ; et c'est dans l'idée de chaque

chose que nous en voyons les propriétés..

Chap. VII. Démonstrations contre les idées prises pour des êtres

représentatifs, distingués des perceptions.

67

Propositions à démontrer...

Ib.

Première démonstration.

Ib.

Chap. VIII. Deuxième démonstration..

Chap. IX. Troisième démonstration.

79

Chap. X. Quatrième démonstration..

81

Chap. XI. Cinquième démonstration.

87

Chap. XII. De la manière dont l'auteur de la Recherche de la

Vérité veut que nous voyons les choses en Dicu. Qu'il a parlé

peu exactement, ou beaucoup varié, touchant les choses qu'il

prétend que l'on voit en Dieu......

100

Chap. XIII. Qu'il a varié aussi dans l'explication des manières

dont nous voyons les choses en Dieu. Que la première élait par

les idées. Qu'il ne s'en est départi qu'en niant qu'il y ait dans le

monde intelligible des idées qui représentent chaque chose en

particulier, ce qui ne se peut nier sans erreur......

106

CHẤP. XIV. Seconde manière de voir les choses en Dieu, qui est

de les voir dans une étendue intelligible infinie que Dieu ren-
ferme. Que ce que l'on dit sur cela, ou est tout à fait indigne de

Dieu, ou se con!redit manifestement....
Chap. XV. Que l'étendue intelligible infinie ne nous saurait être un

moyen de voir les choses que nous ne connaissons pas, et que

nous voudrions connaitre..
Chap. XVI. Que ce que cet auteur fait faire à nolre esprit pour

trouver ses idées dans son étendue intelligible infinie, est con-
traire à l'expérience et aux lois générales que Dieu s'est pres-
crites à lui-même pour nous donner la connaissance de ses ou-
vrages..

Chap. V. Quel est l'état de la question. M. Arnauld prétend que

les modalités de l'âme sont essentiellement représentatives des

objets différents de l'àme; et je soutiens que ces modalités ne

sont que des sentiments qui ne représentent à l'âme rien de

différent d'elle-même.

Page 308

Chap. VI. Preuves tirées de la Recherche de la Vérité : que les

modalités de l'âme ne sont que l'objet immédiat de nos senti-

menis, et non celui de nos connaissances...

313

Chap. VII. Quatrième preuve tirée de la Recherche de la Vérité,

chapitre 5 de la deuxième partie du troisième livre, el confirmée

par saint Augustin.......

321

CHAP. VIII. Extrait des Méditations chrétiennes, contenant plu-

sieurs preuves.

328

CHAP. IX. Réponse à quelques objections......

331

Chap. X. M. Arnauld suppose cinq ou six fois seulement ce qui

est en question, dans les définitions qu'il met avant ses préten-

dues démonstrations....

338

Chap. XI. Réfutation de la première Démonstration de M. Ar-

nauld..

344

Chap. XII. Réponse à la deuxième et troisième prétendue Dé-

monstration de M. Arnauld.

350

CHAP. XIII. Réponse à la quatrième et à la dernière prélendue

Démonstration de M. Arnauld...

354

Cuap. XIV. Réponse au douzième chapitre des Vraies et des Faus-

ses Idées......

364

Chap. XV. Réponse au chapitre treizième.

367

Chap. XVI. Réponse au quatorzième chapitre......

373

Chap. XVII. Réponse au quinzième chapitre.

377

Chap. XVIII. Réponse au seizième chapitre...

386

CHAP. XIX. Réponse au dix-septième chapitre.

392

Chap. XX. Réponse aux dix-huitième, dix-neuvième et vingtième

chapitres......

396

Chap. XXI. Réfulation de quelques réponses que fait M. Arnauld

aux preuves de mon sentiment.....

401

CHAP. XXII. Réponses aux vingt-unième et vingt-deuxième cha-

pitres...

410

DÉFENSE DU DOCTEUR ARNAULD

CONTRE

LA RÉPONSE DE MALEBRANCHE.

DÉFENSE. - CINQUIÈME PARTIE.

325

« IndietroContinua »